Plateforme USoM

Association visant à agir pour la protection des restes humains, de leurs produits biologiques et de leurs études en contextes archéologiques et ethnographiques et pour l'union des disciplines scientifiques relatives à l'Homme.

La plateforme est un outil virtuel de partage réunissant les scientifiques, leurs échantillons, leurs données et leurs expertises, pour aider à l’entraide et la transparence scientifiques.

Ce projet est en cours de développement en partenariat avec l’association United Sciences of Mankind, à l’origine de la plateforme.

Publications associées

Bio-banque : appliquer le modèle médical à l’anthropologie. Constat et réflexion autour des interventions sur les vestiges humains archéologiques et ethnographiques

USoM platform. Proposal for an international and transdisciplinary interactive tool for centralization and anthropological exchange around human remains

Présentation du projet

Les préoccupations scientifiques autour des interventions scientifiques sur les restes humains en contextes archéologiques, ethnographiques, muséaux sont de plus en plus présentes. Il apparaît un réel désir international de statuer et de réfléchir à une transparence et une coalition des états et organismes de recherche dans l’intérêt de ces êtres, de leurs produits biologiques et des populations associées. Mais également de lutter contre l’isolement, les inconduites scientifiques face à ces vestiges, devenus de simples objets (la multiplicité des prélèvements, l’appropriation/privatisation, la notion de Finder Keeper, la concurrence non légitime et, à terme, la disparition définitive de ces vestiges) et les inégalités quant à l’accès et à la vitesse des analyses.

Dans le but d’échanger et de faire un état des lieux des problèmes et des besoins internationaux relatifs à l’étude des restes humains en contextes anthropologiques au sens large, un colloque fut organisé (par les mêmes porteurs de ce projet) nommé Anthropo-Responsabilité, qui s’est tenu les 28 et 29 janvier 2021 au musée du quai Branly – Jacques Chirac. Ce colloque a réuni des spécialistes internationaux issus de diverses disciplines. Cette rencontre a été révélatrice dans le sens où, en dépit des différentes lois internationales, dans la pratique, le résultat, les préoccupations et les problèmes éthiques sont apparus identiques.

Ce constat a conduit à s’interroger sur les solutions possibles, lesquelles permettraient le respect du caractère humain de ces vestiges, de leur nature anthropologique et de bien commun puis de leur potentiel scientifique pluridisciplinaire.

Face à cela, le LAAB et l’association USoM propose l’outil USoM. Il s’agit d’un espace virtuel, dédié aux scientifiques, visant à faciliter les échanges et l’accès aux matériels humains, aux données qui en résultent, à l’expertise, aux méthodes. Les chercheurs et/ou organismes scientifiques inscrirai(en)t leurs matériels humains pour étude sur la plateforme afin qu’ils soient visibles par des spécialistes (chercheurs et étudiants de diverses disciplines) en recherche de supports pour leur problématique. Ainsi, chaque vestige humain anthropologique pourra bénéficier d’une étude complète (anthropologique, macroscopique, microbiologique, isotopique, microscopique, toxicologique, radiologique, environnementale, datation, ADN, etc.). Chaque protocole utilisé et données résultantes profiteront à tous, sans que les scientifiques aient à refaire les prélèvements et analyses (caractéristique de l’isolement) – ajoutant à l’éthique des pratiques, un aspect économique et écologique.

Cette vision multidisciplinaire de l’étude de l’Homme, sans frontières spatiales ou chronologiques, sera une contribution à chacune des disciplines impliquées.

La plateforme USoM pourrait alors répondre aux deux besoins majeurs que sont « rassembler » et « protéger », mais aussi à des besoins plus spécifiques à chaque discipline concernée puis à l’amélioration de connaissances spécifiques (recul scientifique quant à la micro-évolution génomique et l’antibiorésistance mais aussi possibilité de relais aux autorités en cas de découvertes d’ossements hors prescription, etc.).

Your browser doesn't support the HTML5 CANVAS tag.

Objets et publications à la Une